Cinq conseils pour produire plus de vapeur avec votre cigarette électronique

Vous êtes un véritable adepte des nuages de vapeur parfumés et vous voulez produire davantage de grosses fumées ? Voici cinq recommandations pour faire de votre cigarette électronique l’instrument d’un nouvel essor de la vapeur que vous, cloud chaser, chérissez tant !

Produire de la vapeur : quelques prérequis

Quelques conditions sont nécessaires pour que votre cigarette électronique puisse exprimer tout son talent en matière de diffusion de vapeur. En voici les grands lignes :

  • Privilégiez un mode d’inhalation directe : aspirez ainsi directement la vapeur par les poumons ;
  • Équipez votre cigarette électronique d’un clearomiseur sub-ohm : c’est un accessoire préalable pour les deux derniers points ;
  • Optez pour une résistance inférieure à 1,0 ohm ;
  • Consommez des e-liquides contenant un minimum de 50% de glycérine végétale.

Sans plus attendre, voici nos cinq conseils pour produire de la grosse fumée comme vous l’aimez !

produire vapeur cigarette électronique

Privilégiez l’inhalation directe (DL)

Parmi les conseils évoqués ici pour vous permettre de produire davantage de grosse fumée avec votre cigarette électronique, le mode d’inhalation est sans doute le plus technique et l’un des plus importants également.

Deux méthodes d’inhalation sont déterminantes dans votre expérience de vape : le mode d’inhalation direct (DL ou Direct Lung) et le mode d’inhalation indirect (Mouth to Lung). Le second est plus fréquemment employé par les fumeurs de cigarettes classiques : le produit transite ainsi de la bouche jusqu’aux poumons.

L’inhalation directe, quant à elle, impose aux poumons d’entrer en scène dès le début de l’aspiration : de la même manière que lorsque l’on respire l’air. En utilisant cette méthode, vous accroissez ainsi le volume d’air inspiré et vous augmentez donc par conséquent la quantité de vapeur acceptée et conservée par les poumons.

L’incidence sur la quantité de vapeur produite est immédiate : vous produisez grâce à l’inhalation DL, de 10 à 20 fois plus de ml de vapeur. Pour fluidifier le cycle de la vapeur, afin que celle-ci s’échappe plus rapidement de vos poumons , vous pouvez également adopter la technique du “double train” : enchaînez deux taffes successives pour cumuler la vapeur inhalée.

Souvenez-vous que plus vous gardez de vapeur au sein des poumons en vapotant, moins grande est votre production de grosse fumée. Vous avez donc tout intérêt à extérioriser rapidement la vapeur après chaque bouffée. De ce fait, vous pourrez également mieux vous prémunir des toxines présentes dans la vapeur (les aldéhydes, par exemple).

Pensez à bien régler votre cigarette électronique

Apprendre à bien maîtriser votre cigarette électronique est également une pratique indispensable pour vous permettre de vous adonner à votre exercice favori de cloud chasing. Les batteries disponibles sur le marché proposent aujourd’hui moult paramètres réglables et ajustables par vos soins. Les plus pertinents de ces paramètres sont la puissance (en Watt) ainsi que la tension (en Volt). Les boxs-mods à puissance variable adaptent automatiquement la tension en fonction du coil installé sur le clearomiseur de votre cigarette électronique : ce sont ces types de mods qui nous intéressent ici.

Incluse dans votre clearomiseur ou atomiseur, la résistance est un élément clef de votre cigarette électronique. Ainsi, si le coil (ou la résistance) ne chauffe pas suffisamment, le e-liquide légèrement imbibé dans les mèches de votre clearo ne parviendra pas à vaporiser correctement. Inversement, si la résistance chauffe trop, vous aurez certes une grosse vapeur à disposition, mais hélas un arrière-goût de brûlé : c’est le dry hit tant redouté lorsque la résistance est mal hydratée. Votre clearomiseur doit donc toujours contenir un niveau suffisant en e-liquide.

Il vous faut également trouver la température adéquate pour que la résistance chauffe le e-liquide et produise une bonne grosse fumée. N’hésitez donc pas à suivre les conseils publiés par les fabricants de résistances pour trouver le bon niveau de puissance sur lequel utiliser vos coils. Préférez enfin et surtout les résistances d’une impédance inférieure à 1,0 ohm pour satisfaire vos envies de vapeur abondante.

Optez pour des e-liquides high VG

Si vous souhaitez obtenir des sessions vapes bien chargées en grosses fumées, pensez également à vous doter de e-liquides adéquats : leur composition est importante. Propylène glycol et glycérine végétale forment la base de votre e-liquide. Lorsque la part de la glycérine végétale (VG) est supérieure à celle du propylène glycol (PG), on parle ainsi de e-liquides high VG.

Cette VG, d’origine naturelle est plus épaisse et plus visqueuse que le PG : elle est également optimale pour permettre une diffusion plus massive de vapeur. Son seuil d’ébullition excède aussi largement celui du PG (255°C contre 188°C). Il vous faut donc en conséquence un matériel adapté pour pouvoir apprécier cette VG : un clearomiseur sub-ohm particulièrement adapté à cette texture visqueuse, ainsi qu’une box-mod puissante pour atteindre la température d’ébullition.

Moins performante en matière de restitution de la saveur, la glycérine végétale a tendance à prodiguer au goût une légère touche sucrée. Optez pour des e-liquides high ou full VG si vous êtes désireux de dégager de la grosse fumée.

Les cloud tricks et autres figures de style réalisées avec des volutes de vapeurs n’auront bientôt plus de secret pour vous : le clan des cloud chasers vous ouvre enfin ses portes !

Choisissez un matériel adéquat

À chaque discipline ses bons outils ! Cet adage fait également autorité dans le monde de la vape. Vous l’aurez compris, l’équipement adéquat est primordial si vous voulez fournir à votre personne davantage de vapeur parfumée et irrésistible.

Certaines cigarettes comme les cigalikes par exemple, particulièrement adaptées pour les fumeurs et anciens fumeurs désireux d’intégrer le monde de la vape, ne sont pas faites pour produire beaucoup de vapeur. La plupart des cigarettes électroniques de type pen-style, peu puissantes, ne seront pas des atouts majeurs pour vous, amateur de grosse fumée.

C’est pourquoi il est préférable pour le cloud chaser de s’orienter sur un mod puissant et réglable, ainsi que vers des clearomiseurs sub-ohm ou encore des atomiseurs permettant une hydratation efficace de la mèche accompagnant votre résistance.

produire vapeur ecig

Les atomiseurs reconstructibles ou dripper sont extrêmement efficaces concernant l’hydratation des mèches. Ces derniers permettent de créer vous-même votre résistance et de diffuser directement le e-liquide sur la mèche, puis de goûter la concoction de vape très rapidement ! La réalimentation en e-liquide est cependant légèrement plus fréquente et contraignante.

En ce qui concerne les atomiseurs reconstructibles dotés de réservoirs, vous pouvez également grâce à eux maîtriser la chaîne des accessoires vous permettant d’optimiser la diffusion de vapeur : choisissez la résistance, le fil résistif ou encore la mèche. Vous pouvez même doter votre atomiseur de deux résistances, selon les modèles, et ainsi produire davantage de grosse fumée avec votre cigarette électronique personnalisée.

Enfin, pour bien choisir votre résistance, gardez à l’idée que plus la valeur de la résistance (son impédance) est basse, plus celle-ci va chauffer rapidement. Notez également que plus sa surface est large, plus important est le volume de e-liquide chauffé.

Tenez compte du facteur météorologique

Cocasse, cette recommandation n’en est pas moins pertinente lorsqu’il s’agit de diffuser en abondance de la vapeur depuis votre cigarette électronique. En effet, le propylène glycol et la glycérine végétale, deux composants de la base de votre e-liquide, captent les molécules d’eau vaporisées ensuite par votre clearomiseur en fine gouttes : le processus de vaporisation s’enclenche ainsi.

Or, les conditions météorologiques jouent un rôle considérable sur l’hygrométrie : il s’agit de la quantité d’eau contenue dans l’air. Celle-ci a donc une influence majeure dans la production de vapeur. En résumé : si l’air est humide, vous produirez davantage de vapeur. Dommage pour les résidents de déserts arides !

Concluons (et vapotons)

Ses cinq recommandations permettront sans aucun doute à la plupart de celles et ceux d’entre vous qui désirent vapoter avec plus d’ardeur et de volutes de vapeurs de trouver leur bonheur. Un dernier paramètre affecte également la production de vapeur : le taux de nicotine. Les cloud chasers en font généralement un usage minimal, peu élevé. Toutefois, si vous diminuez trop ce taux de nicotine, tout en accentuant le volume de e-liquide, vous risquez d’être davantage exposés aux toxines véhiculées par la vapeur.

On vous laisse désormais en toute intimité avec votre cigarette électronique, une abondance de rêves et de volutes de vapeur plein la tête !

0 0 votes
Votre avis sur cet article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments