Débutant cigarette électronique

Débutants, se mettre à la cigarette électronique

Le monde de la cigarette électronique peut parfois faire peur aux débutants. Vous désirez vous mettre à la cigarette électronique mais vous n’avez pas toutes les réponses à vos questions ? Nous sommes évidemment toujours là pour vous venir en aide. Explication de ce qu’est la vape, termes principaux à connaître, comment choisir et plus encore.

La vape, c’est quoi ?

La vape, c’est ce que l’on peut appeler un nouvel univers. Démocratisée au milieu des années 2010 en France, la vape est une nouvelle façon de fumer, moins nocive, plus agréable et plus complète. Fini la mauvaise haleine, les cendres partout, l’odeur de tabac froid sur les vêtements et les doigts malodorants. Bonjour à la vapeur, la maîtrise de son matériel et les e-liquides avec du goût.

C’est une sorte de continuité de la cigarette classique, en mieux. Sans la cigarette, pas de vape, celle-ci n’aurait certainement pas pu voir le jour sans la cigarette classique. Mais maintenant que l’univers de la vape existe, il serait temps de stopper la consommation de tabac. Pourquoi pas vous ?

Avec cet univers, un lexique complet a vu le jour, certains mots ayant été adaptés : résistance,  clearomiseur, box, batterie, e-liquide, nicotine, PG/VG, hit, e-cigarette, vapoteuse, vapoteur, vape, cigarette électronique … Ne vous en faites pas, vous allez connaître la définition de tous ces mots une fois avoir terminé de lire cet article !

Quels sont les avantages à passer à la cigarette électronique ?

Le passage à la cigarette électronique peut parfois nous forcer à nous poser quelques questions. Quels sont les avantages ? Pourquoi je ferais ça ? Sachez qu’il y a deux avantages principaux. Le premier, c’est votre santé. Même s’il n’est pas encore prouvé que la vape est inoffensive, elle est de toute façon bien moins dangereuse que la cigarette classique.

Économies Cigarette électroniqueL’autre avantage est en terme de coûts. Si vous fumez un paquet par jour en 2018, cela vous coûtera pas moins de 225€ par mois en moyenne. Soit environ 20% d’un smic net. Rien que ça. En terme de e-liquides, cela dépendra de votre consommation, mais même en achetant 13 flacons de FR-M par exemple, vous vous en sortirez pour environ 50€. Évidemment, l’achat du matériel est nécessaire. Une cigarette électronique basique peut vous coûter en tout et pour tout environ 30€. Les résistances doivent être changées toutes les trois semaines environ, pour un coût pouvant être de 13€ le pack de 5 résistances.

Faisons un calcul simple : vous achetez un kit Eleaf iStick Trim pour 28,90€. Toutes les 3 semaines, vous changez de résistances en sachant qu’un pack de 5 coûte 12,95€. Tous les mois, vous achetez 13 flacons de FR-M à 3,90€. Sur l’année, vous allez payer environ 680€ pour votre cigarette électronique. Pour la cigarette classique au taux d’un paquet par jour, vous payez plus de 2700€. Soit 2000€ de différence, un vrai 13e mois.

Une cigarette électronique, de quoi est-elle composée ?

 

Composition cigarette électronique
Exemple de cigarette électronique – Source : Lelectronique.com

Comme dans tout nouvel univers, vous allez devoir vous plier à un certain temps d’adaptation sur les termes et les éléments à posséder. Mais une fois ceci fait, vous ne serez plus jamais perdu au point de ne pas savoir comment appréhender une situation de vapoteur. Avant tout, il faut connaître ces quelques termes, qui sont les composants d’une cigarette électronique :

  • Batterie ou box : il s’agit de l’élément que l’on prend en main lors de la vape. La box ou la batterie contient, comme l’un de ses noms l’indique, la batterie de la cigarette, celle qui permet de l’alimenter. En plus de cette batterie, on y retrouve pour certains modèles des boutons de réglages et un écran. Sur la quasi totalité des autres modèles, un port micro USB y est disposé pour la recharge, ainsi que le bouton de feu, sur lequel il faut appuyer pour vapoter.
  • Clearomiseur : le deuxième élément principal d’une cigarette électronique. C’est l’entièreté de ce qui se place au dessus de la batterie. Il contient le liquide, l’embout buccal pour poser ses lèvres, et d’autres éléments.
  • Réservoir : partie intégrante du clearomiseur. Il est souvent proposé en pyrex, un dérivé du verre, ou en métal. Le réservoir permet de contenir le e-liquide que vous comptez vapoter
  • Drip-tip : purement et simplement le nom donné à l’embout buccal de votre clearomiseur. Ni plus, ni moins.
  • Résistance : La résistance est une partie consommable du clearomiseur, c’est à dire à renouveler périodiquement. Composée de coton et de métal principalement, elle s’imbibe de e-liquide puis chauffe afin de délivrer la vapeur tant aimée des vapoteurs.
  • Air-flow : entrée d’air disposée sur le clearomiseur, généralement en bas de celui-ci. L’air-flow permet simplement de pouvoir aspirer de l’air pour le faire entrer dans le système et donc d’amener la vapeur jusqu’à la bouche du vapoteur.
  • Accus : utilisés dans certains modèles de cigarettes, il s’agit de sortes de piles rechargeables que l’on peut changer au besoin.

Quelle cigarette électronique dois-je choisir ?

Maintenant que vous connaissez sur le bout des doigts les bases du monde de la vape, il est temps de choisir votre premier matériel. Votre première cigarette électronique. Comme pour une voiture, à moindre mesure, le choix peut s’avérer compliqué. Voyez ci-dessous quels sont les éléments principaux à prendre en compte.

Pour plus de détails à propos du choix d’une cigarette électronique, n’hésitez pas à vous référer à notre article dédié. Vous pouvez y accéder en cliquant ici.

La facilité d’utilisation

Pour un débutant, trois éléments principaux sont à prendre en compte lors du choix d’une cigarette électronique. Le premier est la simplicité d’utilisation. En effet, vous débarquez à peine dans un nouvel univers, il est préférable de se concentrer sur du matériel simple au début, quitte à changer au bout de quelques mois. Avoir un matériel proposant beaucoup de réglages pourrait vous perdre et vous faire croire que la vape est trop compliquée.

L’autonomie de la batterie

L’autonomie est le deuxième facteur à prendre en compte. Lorsque l’on fume une cigarette classique, il n’est pas nécessaire de penser à vérifier la batterie de ses cigarettes. La limitation à ce moment est le nombre de cigarettes dans le paquet mais il est toujours simple (malheureusement) de s’en procurer de nouvelles.

Pour la cigarette électronique, c’est différent. Si vous n’avez plus de batterie et que vous n’avez pas de prise à disposition, c’est le drame. Alors il est largement préférable de choisir un modèle proposant une bonne batterie et donc une bonne autonomie.

L’ergonomie générale

C’est peut-être le point un peu plus gadget pour certains. Pour d’autres, le design et l’ergonomie de la cigarette électronique est important. Discret, joli, facile à ranger sont des arguments souvent utilisés. C’est largement compréhensible pour les nouveaux vapoteurs ayant un peu peur de se faire remarquer. Pour les habitués la question ne se pose pas, mais pour les nouveaux c’est légitime.

Mon premier e-liquide, comment le choisir ?

Classic, fruité, gourmand, complexe, T-Juice, Vincent Dans Les Vapes, Pulp, 3mg, 6mg, 12mg … Bref, le choix est très grand et en conséquence très compliqué. Vous devez évidemment prendre, comme toujours, plus éléments en compte. Avant tout, sont-ils dangereux pour la santé ? Puis, quel taux de nicotine ? Et quel saveur ?

Sont-ils dangereux pour la santé ?

C’est une question qui se pose très souvent et c’est tout à fait normal. Nous sommes une boutique spécialisée dans la cigarette électronique, mais ça n’est pas pour autant que nous allons tenter de vous dire que tout est beau et tout rose. Non, ça n’est pas le cas. Évidemment, si les e-liquides étaient fortement dangereux pour la santé, notre boutique n’existerait même pas. Mais le constat n’est pas alarmant du tout.

Les e-liquides nicotinés amènent avec certaines contraintes. L’utilisation de nicotine peut avoir certains effets secondaires. Avant tout, la plupart des débutants ont la bouche et / ou la gorge sèche lors de leurs premières heures de vape. Si vous vapotez de forts taux de nicotine (environ 16mg/ml minimum), vous êtes sujets à des vertiges, des palpitations cardiaques, des mots de têtes, des insomnies ou des vomissements. Attention néanmoins, il faut évidemment vapoter beaucoup sans prendre en compte les premières alertes de votre corps suite à une trop forte dose.

Un fumeur ou un vapoteur sait en général doser sa nicotine correctement. Au besoin, la personne posera sa cigarette électronique le temps de calmer l’effet de la nicotine, et ce naturellement. En dehors de cela, il n’est pas possible à l’heure actuelle (en 2018) d’en savoir beaucoup plus. Des études sont constamment menées, pour le moment rien d’alarmant n’a été signalé alors que cela fait déjà quelques années que la vape existe.

Quelle saveur choisir ?

Ici, c’est avant tout votre propre choix qui va dicter la saveur utilisée. Il est difficile de conseiller une référence de e-liquide sans vous connaître. Sachez dans tous les cas que si vous ne voulez pas trop vous éloigner la sensation habituelle de votre cigarette classique, des dizaines de e-liquides proposent un goût  » classic « , comprenez par là  » tabac « . Mélangés ou non à des fruits ou de la menthe, ils pourront sans nul doute vous combler.

Pour ceux qui recherchent plutôt de nouvelles sensations, c’est la porte ouverte aux découvertes. Red Astaire, Heisenberg, Illusionniste, Crusty Nuts, tant de références proposant toutes un goût absolument unique.

Un taux de nicotine particulier ?

Si vous avez déjà fait un tour sur la toile à la recherche d’informations, il est possible que vous ayez trouvé des tableaux conseillant des taux de nicotine uniquement basés sur votre consommation de cigarettes. De notre côté, nous avons décidé de ne pas nous arrêter à ce facteur. Depuis 2015, des modèles de e-cigarettes de plus en plus puissants ou innovants ont vu le jour. Il est donc primordial de prendre en compte le matériel utilisé.

Taux de nicotine à choisir
Taux de nicotine à choisir – © Taffe-Elec, 2018.

Les soucis récurrents rencontrées

Qui dit matériel dit bien souvent soucis techniques. Ne vous inquiétez pas, vous n’allez pas devoir sortir la clé à molette et le tournevis chaque jour avec votre cigarette électronique. Mais il est vrai que, comme un frigo ou un stylo à bille, il est possible de rencontrer des soucis.

Fuite de e-liquide

C’est un soucis récurent avec certains clearomiseurs. En règle générale, lorsque la bague d’air-flow (entrée d’air) est positionnée vers le bas, du liquide s’y engouffre assez facilement et c’est le drame : du e-liquide sur les mains ou dans le sac. S’il suffit parfois d’augmenter la puissance de la batterie, cela ne fonctionnera pas toujours.

Pour éviter au maximum que du liquide ne sorte de cette bague d’air-flow, il est recommandé d’éviter de positionner votre cigarette électronique vers le bas ou allongée. Gardez la toujours en position “ debout “. Si vous devez la mettre dans un sac à dos ou un sac à main et qu’il n’est pas possible de la garder droite, vous pouvez vous procurer un étui de rangement. Cela n’empêchera pas forcément le liquide de couler (bien que si l’étui est bien calé vers le haut c’est très bien), mais il ne coulera au moins pas dans vos affaires.

Goût de brûlé

Vous commencez à vapoter sur votre délicieux e-liquide et là, paf, le goût n’est pas le même. Vous ré-essayez et vous en êtes sûr : ça a le goût de brûlé. Mais bon sang, pourquoi !? C’est simple, votre résistance doit être changée au plus vite. Ne perdez pas de temps, au risque de contaminer tout le e-liquide présent dans votre réservoir.

Une résistance doit changée, en moyenne, toutes les trois semaines. Pour certains vapoteurs ça sera plus tard, pour d’autres plus tôt. Mais le délai de trois semaines est cohérent avec beaucoup de vapoteurs. Il faut éviter au maximum de repousser le moment du changement de résistance. Cela fait un mois que vous l’avez mais elle n’a pas encore le goût de brûlé ? Changez la tout de même. Après un mois, elle n’est dans tous les cas plus au meilleur de sa forme.

Perdu dans les résistances?

Être perdu dans les résistances, c’est presque une étape normale de la vape. Vous avez acheté votre première e-cigarette et donc votre premier clearomiseur mais vous n’y comprenez pas grand chose. Nous sommes tous passés par là ! Pour savoir quelle résistance acheter, c’est relativement simple. Avant tout, notez le nom de votre cigarette. La marque est sans doute marquée sur votre matériel. Pour le nom du modèle, si ça n’est pas écrit, son design peut vous aider. Si vous ne trouvez vraiment pas, contactez directement votre vendeur, nous allons vous aider.

Une fois tout cela noté, vous pouvez également vérifier la résistance actuellement présente dans votre clearomiseur. Sa référence est forcément marquée dessus. Si vous ne savez pas quoi prendre en compte dans les infos marquées, prenez tout en note. Par exemple pour un clearomiseur Mélo 4, la résistance peut se nommer “ EC2 0.3ohm 30-80W “. C’est le “ EC2 0.3ohm “ qui est important ici. Avec toutes ces informations, vous allez pouvoir trouver facilement la résistance qu’il vous fait. Et même si une fois trouvée, vous n’êtes toujours pas certains, demandez-nous conseil.

Chauffe de la cigarette

Il arrive parfois que la batterie de votre cigarette électronique se mette à chauffer. Il est avant tout recommandé d’éviter d’utiliser son matériel lorsqu’il charge. Si cela n’est pas tant dangereux, il peut se mettre à chauffer plus que la normale. C’est l’une des raisons les plus courantes de chauffe.

D’autre part, comme tout, le matériel sera sensible à la température ambiante. S’il fait 38° là où vous vous trouvez, la cigarette chauffera d’autant plus vite. Pire encore, si vous la laissez en plein soleil, vous risquez même de la perdre. Comme un smartphone ou une console de jeux-vidéo portable, la batterie de l’appareil n’est pas pensé pour supporter la chaleur d’un rayon de soleil.

Si la chauffe ne provient pas de la charge ou de son exposition à la chaleur ou au soleil, alors votre matériel rencontre peut-être des soucis techniques. N’hésitez pas à contacter votre revendeur pour cela, si vous êtes sûr que c’est un soucis matériel qui ne provient pas d’une mauvaise utilisation de votre part.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.