Initiation DIY e-liquides

DIY : Initiation au Do It Yourself

Si une majorité de vapoteurs achètent des liquides en fioles de 10ml, il existe une technique moins chère mais plus complexe. Il s’agit du DIY, de l’anglais “ Do It Yourself “ (fais le toi-même). Le principe est le suivant : vous achetez votre base, vos arômes, la nicotine et vous mélangez le tout. Attention, ça n’est pas si facile que ça en a l’air.

Une certaine complexité est présente dans le dosage de chaque composant. Vous devez calculer au préalable le nombre de ml (millilitres) de base, de nicotine et d’arômes, voire d’additifs si besoin. Pour cela, il est nécessaire d’utiliser des flacons, seringues ou fioles graduées en ml. Attention, si vous modifiez le volume de chaque élément, tout est modifié.

Vous êtes quelqu’un de créatif ? Alors n’hésitez pas à tester vous même des mélanges d’arômes grâce au DIY. Vous pourriez même faire des émules dans votre entourage et pourquoi pas découvrir le prochain e-liquide à la mode. Prêts à devenir les petits chimistes ?

De quoi ai-je besoin pour mon DIY ?

Laboratoire

Avant tout, en terme de liquide, vous avez besoin de plusieurs choses : la base, qui contient le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (VG) ainsi que d’autres composants selon la marque. De l’alcool peut être ajouté en très petite quantité pour améliorer le goût et la nicotine peut parfois être directement intégrée. Cette même nicotine, si elle n’est pas intégrée à la base, s’achète séparément sous forme de boosters de 10ml. Chacun de ces boosters contient 200mg (20mg/ml) de nicotine pure qui se mélangeront à la base pour atteindre le taux désiré.

Viennent ensuite les arômes concentrés et c’est là aussi la force du DIY : vous n’êtes pas obligés d’utiliser tout le mélange pour une seule saveur. Vous pouvez, si vous le désirez, vous préparer plusieurs goûts différents (même sans aucun rapport entre eux !) si vous avez plusieurs arômes à disposition. 40ml de Red Astaire, 30ml de Bl

ue Alien, 50ml de cassis … Bref, amusez-vous !

Dernière chose importante, les accessoires. Puisqu’il faut calculer le dosage de tous vos produits, il est indispensable de disposer des bons outils. Pour cela, vous aurez besoin entre autres de seringues de remplissage, de fioles graduées et de flacons. Les deux premiers permettent de bien doser le mélange et le dernier peut vous être utile pour emporter avec vous votre e-liquide fait par vos soins.

Avantages

Des économies et pas qu’un peu

Le gros avantage du DIY, en plus de son côté créatif, c’est l’économie réalisée. Vous paierez toujours moins cher en DIY pour des proportions équivalentes de fioles toutes faites. Pour démontrer cela, nous avons fait un test sur 115ml de Red Astaire. Nous avons utilisé une base de 100ml (nicotine comprise) et un demi-arôme de Red Astaire (15ml). Voici notre comparatif :

Base 100ml + NicotineArôme 15mlPrix totalPrix / 10mlPrix moyenPrix non DIY
0mg/ml : 4,20€6,30€10,50€0,91€1,13€

/ 10ml

4,25€

/ 10ml

2mg/ml : 4,90€6,30€11,20€0,97€
4mg/ml : 6,10€6,30€12,40€1,07€
6mg/ml : 7,40€6,30€13,70€1,19€
12mg/ml : 11,20€6,30€17,50€1,52€

Comparatif Red Astaire en DIY contre Red Astaire non DIY

Calculatrice euros

Récapitulatif des prix :

  • Prix moyen pour 10 fioles DIY de Red Astaire : 11,30€
  • Prix pour 10 fioles non DIY de Red Astaire : 42,50€
  • Économie moyenne pour 10 fioles de 10ml de Red Astaire : 31,20€

Sur le prix moyen des totaux, l’économie est donc de 31,20€ pour l’équivalent de 10 fioles classiques de Red Astaire ! Si vous avez l’habitude d’acheter peu de fioles, sachez que l’économie est donc en moyenne de 3,12€ par fiole. Ça n’est pas négligeable. Mais le revers de médaille, c’est la complexité, les calculs à faire et le matériel que vous devez avoir à disposition. Au total, le matériel peut vous coûter environ 10€, en sachant que celui-ci n’est pas à renouveler à chaque fois que vous composez un liquide.

Calculatrice euros – Pixabay.com

Autres avantages : de l’apprentissage et de la satisfaction

En composant vous-mêmes vos liquides, vous apprendrez également à les comprendre. Vous allez connaître chaque composant, apprendre à le doser à votre goût et surtout savoir précisément ce qui est utilisé dans votre e-liquide. Les propylène glycol (PG) et glycérine végétale (VG) n’auront plus aucun secret pour vous. Cela peut-être également une façon de réduire sa consommation de nicotine plus facilement, vous pourrez calculer au mg près et donc par exemple vapoter du 4mg/ml, un taux qui n’est pas forcément disponible dans les fioles toutes faites. Dans la même logique, vous pouvez donc passer de 6mg/ml à 0 nicotine, le tout en passant par chaque dosage possible. Pas besoin de passer de 6 à 3 directement, vous aurez droit à des étapes intermédiaires. Si vous êtes du genre précis, vous pourrez calculer des taux intermédiaires comme 3,5mg/ml.

Dernier point important, en créant vos e-liquides, une chose est très intéressante : vous serez fiers de vous. Vous pourrez arborer une certaine satisfaction d’avoir composé votre élixir ou votre potion magique comme un vrai druide gaulois ! Vous aurez également l’occasion de tenter certaines choses en mélangeant différents arômes, mais attention au bon calcul pour ne pas vous retrouver avec du jus de chaussettes (vous risquez d’être beaucoup moins fiers de vous malheureusement).

Comment faire ?

Avertissement

Attention !

Avant tout, des précautions sont à prendre. Si la nicotine n’est pas très dangereuse lorsque vous l’inhalez, elle n’est pas moins nocive sous une forme pure (boosters) qui ne doit pas entrer en contact avec votre peau, vos yeux ni être avalée en l’état. Il est préférable de vous laver les mains une fois le mélange terminé voire même de porter des gants en latex et des lunettes de protections pour éviter tous risques. D’autre part, les composants de la mixture ne doivent jamais être utilisés seuls, seul le mélange peut être inhalé.

Si vous ingérez l’un de ces produits, contactez immédiatement un médecin ou les urgences. Si l’un de ces produits entrent en contact avec vos yeux, rincez abondamment à l’eau claire et contactez immédiatement un médecin ou les urgences. Le DIY est quelque chose d’intéressant mais ne doit pas être sous-estimé, chaque produit peut être dangereux s’il est mal utilisé. Il est également conseillé de procéder aux mélanges dans une pièce bien ventilée et de laisser l’intégralité des éléments dans un placard inaccessible aux enfants ou animaux.

Quelles sont les proportions à respecter ?

Les proportions sont en règle générale les suivantes : la base et la nicotine représentent 80 à 90% du mélange. Les arômes concentrés varient entre 5 et 20%. Les additifs s’il y en a ne doivent pas aller au delà de 1 à 3%.

Concernant la proportion de nicotine, cela dépend de votre base et de votre taux de nicotine désiré. Il arrive parfois que la base contienne déjà la nicotine, mais ça n’est pas toujours le cas. Par exemple pour une base “ pure “ de 115ml et un taux visé de 3mg/ml, vous aurez besoin de 20ml de nicotine, soit deux boosters. Le tout fera donc 135ml. Autre exemple, pour 1L de base et un taux visé de 6mg/ml, il va vous falloir 429ml de nicotine, soit un tout petit moins de 43 boosters. Le tout vous fera une base de 1,430L.

Voici les différents calculs à faire, attention ceux-ci sont assez complexes :

  • Pour 3mg/ml : diviser le nombre de ml de la base par 5,6818.
    • Exemple : 200ml de base / 5,6818 = 35ml de booster.
  • Pour 6mg/ml : diviser le nombre de ml de la base par 2,3310.
    • Exemple : 200ml de base / 2,3310 = 86ml de booster.
  • Pour 12mg/ml : diviser le nombre de ml de la base par 0,6666.
    • Exemple : 200ml de base / 0,6666 = 300ml de booster.
  • Pour 16mg/ml : diviser le nombre de ml de la base par 0,25.
    • Exemple : 200ml de base / 0,25 = 800ml de booster.

En suivant cette logique, nous avons créé un tableau récapitulatif pour vous aider à vous y retrouver. Celui-ci propose des taux de de 2mg/ml à 12mg/ml avec des bases de 115, 200, 275ml et 1L (1000ml). Chaque donnée est exprimée en ml, par exemple 818ml de booster équivaut à 81,8 flacons. C’est parti :

ml
1152002751000
2 mg/ml132231111ml
3 mg/ml203548176
4 mg/ml295069250
5 mg/ml386792333
6 mg/ml4986118429
7 mg/ml62108148538
8 mg/ml77133183667
9 mg/ml94164225818
10 mg/ml1152002751000
11 mg/ml1412443361222
12 mg/ml1733004131500

Tableau de dosage de nicotine selon la base utilisée et le taux désiré. © Taffe-Elec, 2018.

Passons aux choses sérieuses

Vient maintenant le moment crucial de la préparation, le mélange. Pour cela, nous vous avons préparé un résumé des étapes à suivre … Vous êtes prêt ? Voici les étapes :

  • Étape n°1 : Préparez le matériel nécessaire installez-vous dans un espace aéré, sans encombrement et éloignez enfants et animaux.
  • Étape n°2 : Lavez-vous les mains et équipez vous des protections si vous en avez (gants, lunettes si besoin) : c’est important !
  • Étape n°3 : Déversez la quantité de base souhaitée dans un flacon vide, à l’aide d’une fiole ou d’une seringue.
  • Étape n°4 : Déversez la quantité de nicotine adéquate, soit en vidant les boosters, soit en utilisant une seringue pour un taux plus précis. Pour vider entièrement un booster, vous pouvez oter très délicatement l’embout avec une pince.
  • Étape n°5 : Ajoutez à votre mélange le ou les arôme(s) désiré(s) à l’aide d’une fiole graduée. Le dosage d’un arôme est délicat (pour connaître le dosage de votre arôme il faut vous rendre sur sa fiche produit).
  • Étape n°6 : Si besoin, ajoutez les additifs de la même manière que l’arôme.
  • Étape n°7 : Rangez et nettoyez à l’eau tout le matériel utilisé, en laissant bien sécher. N’oubliez pas de vous laver les mains ensuite.
  • Étape n°8 : Secouez le mélange dans un flacon fermé, puis laissez-le reposer.

Combien de temps faut-il attendre ?

Selon l’arôme et le mélange, la durée de “ steep “ peut varier de quelques jours à plusieurs semaines. Lui aussi venu de l’anglais, le mot steep signifie “ macérer “. Vous avez compris, le principe est plus ou moins le même que celui d’un bon vin. Si nous utilisons plus souvent le terme de maturation en français, le résultat final reste le même pour nos e-liquides.

La préparation de votre liquide peut devenir plus simple grâce à nos conseils, mais la maturation quant à elle reste une étape que l’on ne peut pas réellement optimiser. Il va falloir attendre un certain temps pour enfin goûter votre chef-d’oeuvre. Les arômes de votre mélange sont la cause de ce temps de maturation, ils ont besoin de repos pour donner toute leur saveur à votre liquide. Plus vous ajoutez d’arômes dans une même préparation, plus vous allez devoir attendre.

Calendrier

Voici plusieurs durées conseillées existent et nous allons vous les rappeler.

  • Pour un arôme fruité (seul), comptez de 1 à 5 jours de steep.
  • Pour un mélange d’arômes fruités, de 3 à 7 jours.
  • Concernant tous les arômes menthe, anis, réglisse, café ou épices, comptez de 7 à 14 jours de steep.
  • Les arômes gourmands comme du chewing-gum ou du caramel demandent 14 à 21 jours de maturation.
  • Les arômes classics (tabac) sont peut-être les plus coriaces car ils demandent au minimum 15 jours de steep.
  • Si vous mélangez plusieurs classics, comptez au moins 21 jours.

Pensez à secouer votre flacon (fermé évidemment) une fois par jour pour continuer à mélanger tous les arômes.

Des techniques diverses existent pour raccourcir légèrement ce temps de maturation. Certains utilisent des solutions chauffantes comme le bain marie, le micro-ondes ou encore le sèche-cheveux, mais tout cela nécessite le matériel adapté. N’allez pas mettre votre fiole en plastique au micro-ondes tout de même.

D’autres préfèrent les agitateurs magnétiques pour gagner du temps sur certains liquides simples. Malheureusement, rien n’accélère réellement le temps de maturation des liquides complexes sans perdre au passage de la valeur en nicotine ou du goût.

Bien entreposer son DIY, la clé de la réussite

Tonneaux

Mais le repos ne fait pas tout dans cette période de steep, il est nécessaire de choisir le bon endroit où entreposer vos fioles. Nous vous conseillons de stocker tout cela dans un endroit sombre, relativement frais et de préférence sec. Évitez les jardins, les balcons, les baies vitrées, les meubles au soleil et autres du genre. Si vous avez l’habitude de garder votre chambre fraîche, n’hésitez pas à les déposer dans un placard de cette pièce. Le fautif de cette règle d’or n’est autre qu’une fautive : la nicotine. En effet, quand celle-ci est exposée à la lumière, l’air, la chaleur ou encore l’humidité elle a tendance à s’oxyder plus rapidement et donc altérer le goût de vos liquides ou perdre de sa valeur.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, le DIY, Do It Yourself, est une composante intéresse dans le quotidien d’un vapoteur régulier. Économique et créative, cette façon de faire soi-même ses liquides propose des avantages non négligeables. Néanmoins, elle nécessite quelques connaissances dans le domaine des e-liquides ainsi que des bases en mathématique. Évidemment, après avoir lu cet article, certaines choses ont été éclaircies chez vous, pas vrai ?

Le petit lexique du DIY

  • DIY : De l’anglais “ Do It Yourself “, signifie “ fais le toi-même “.
  • Base : Liquide indispensable aux e-liquides, il contient les PG/VG.
  • Nicotine : Substance addictive présente entre autres dans le tabac. Elle permet aux vapoteurs une transition entre cigarette et cigarette électronique.
  • Arôme concentré : Composant d’un e-liquide, lui donnant son goût. Peut être naturel ou synthétique.
  • Ml : Millilitre, unité de mesure d’un liquide.
  • Taux mg/ml : Taux en milligrammes / millilitres en nicotine d’un e-liquide.
  • Propylène glycol : Composé alimentaire générant une vapeur assez fine, légère et de basse température.
  • Glycérine végétale : Composé alimentaire classique qui crée abondamment une vapeur assez dense.
  • Booster : Fiole de nicotine pure utilisée pour créer ses e-liquides. Chaque fiole contient 200mg de nicotine.
  • Steep : Période de maturation d’un e-liquide.
  • Agitateur magnétique : Outil permettant d’agiter automatiquement des solutions liquides.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.