Santé cigarette électronique

Journée mondiale de la santé : qu’en est-il de la cigarette électronique ?

Ce dimanche 7 avril, ce sera la journée mondiale de la santé. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une journée  célébrée dans le monde entier, destinée à sensibiliser la population au domaine de la santé. Chaque année, le 7 avril, elle marque l’anniversaire de la création de l’Organisation Mondiale de la Santé, dont le sigle est OMS. Elle offre une belle occasion de mobiliser le monde autour du thème de la santé publique. En tant que boutique de cigarettes électroniques et de e-liquides, entre autres, nous prenons place parmi les sociétés qui luttent pour la santé, principalement pour aider les gens à sortir de leur addiction à la cigarette traditionnelle.

Rappel des faits, la cigarette et ses dangers

Cigarette classique
Cigarette classique

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le tabac est la première cause de mortalité évitable dans le monde. Chaque année, ce sont plus de 5,4 millions de décès qui trouvent leur origine dans la consommation de tabac. Dans notre pays, la France, plus de 66 000 personnes sont concernées chaque année. Plus encore, ce fléau cause des millions de maladies cardiovasculaires et autres cancers chaque année en France.

Ce qui est dangereux dans une cigarette traditionnelle, ce sont les substances chimiques qui s’y trouvent, qu’elles soient naturelles ou non. Dans la liste, nous pouvons citer :

  • Les goudrons, ils ne se forment que lors de la combustion de la cigarette et sont l’une des causes majeures des cancers liés au tabagisme ;
  • Le mercure, utilisé à l’époque dans les batteries de voiture, de téléphones ou même dans les thermomètres ;
  • L’acétone, utilisée comme solvant ou dans la conception de plastique ;
  • L’acide cyanhydrique, utilisé dans la création de pesticides ;
  • Des additifs ajoutés par les industriels, créant une forte addiction et pouvant être très dangereux, souvent même gardés secrets ;
  • La nicotine, bien que non dangereuse pour la santé à petite dose, elle crée une forte addiction ;
  • etc…

Même non avalée, la fumée peut provoquer des cancers de la gorge, des bronches et peut avoir des effets sur la bouche. Par ailleurs, il ne suffit pas d’inhaler ces substances à travers une cigarette pour qu’elles soient dangereuses. Elles exercent directement leurs effets sur la peau qui se retrouve attaquée par la fumée. Ce phénomène augmente les risques de vieillissement de la peau.

Une idée reçue assez populaire voudrait que le tabac n’est pas dangereux lorsqu’il est utilisé autrement que dans une cigarette. La pipe, le narguilé, le cigare et les cigarettes aromatisées ne sont en aucun cas moins nocifs. Prenons l’exemple du narguilé, qui vous expose de manière plus forte encore, cela étant dû à la concentration plus élevée de tabac.

Et la cigarette électronique, est-elle dangereuse pour la santé ?

Vapoteur en action
Vapoteur en action

Nous ne sommes pas là pour vous mentir et vous dire que la cigarette électronique ne représente absolument aucun danger pour la santé. Nous préférons être sincères avec vous, nous ne rigolons pas avec la santé. Néanmoins, à l’heure actuelle il est difficile de savoir si, sur le long terme, la cigarette électronique est dangereuse ou non pour la santé. Il est clair qu’elle comporte bien moins de substances potentiellement dangereuses que la cigarette classique. Les éléments connus d’un e-liquide sont les suivants :

  • Le propylène glycol est l’un des deux éléments principaux à la confection d’une base de e-liquide. Il est autorisé comme additif alimentaire et est également utilisé dans les domaines cosmétique et pharmaceutique. Il est par exemple présent dans le spray buccal Nicorette. Ce produit est considéré comme non cancérogène, avec pour seul effet constaté une irritation de la gorge.
  • La glycérine végétale est utilisée comme additif alimentaire mais également dans des médicaments, dans le dentifrice et dans le tabac à chiquer. Les recherches sur les effets de ce produit se basent sur son ingestion et non son inhalation, ce qui ne permet pas de former de réelles hypothèses quant à sa dangerosité. Ce produit est également considéré comme non cancérogène, avec pour seul effet démontré une irritation de la gorge.
  • Les arômes, parfois naturels, parfois artificiels. Les arômes les plus utilisés sont tabac, menthe et fruit. Nous savons que certains arômes peuvent être toxiques à forte dose (comme la cannelle). Pour l’heure, les effets de la chauffe suivie de l’inhalation sur plusieurs années ne sont pas connus.
  • L’alcool éthylique, utilisé en tant que solvant d’arômes et fluidifiant pour e-liquides. Il n’y a aucun danger particulier avec ce produit. Simplement, il s’agit d’un élément à prendre en compte pour les alcooliques abstinents. Sa présence n’est pas automatique dans les e-liquides.
  • L’eau, parfois utilisée pour diluer le mélange.
  • La nicotine, bien que non dangereuse pour la santé à petite dose, elle est en grande partie responsable de la dépendance tabagique.

La cigarette électronique, utile pour arrêter de fumer ?

De nos jours, différentes solutions sont proposées pour aider les fumeurs à réduire voire stopper leur consommation de tabac. Patchs de nicotine, comprimés à sucer, chewing-gum à la nicotine. Tous ces produits sont testés sur plusieurs années et leur efficacité mesurée. Pour la cigarette électronique, le principal problème est que c’est un outil très récent et nous sommes encore incapables de rendre des verdicts précis quant à son efficacité dans la lutte contre le tabagisme.

Cela n’empêche pas certaines études d’avoir commencé. L’American Journal of Preventive Medicine a rapporté que 31% (69 sur 216) des personnes interrogées ne fumaient plus après avoir utilisé une cigarette électronique durant 6 mois. Parmi ceux qui ont arrêté le tabac, 57% utilisaient toujours la cigarette électronique, 9% utilisaient des substituts à la nicotine et 34% n’avaient plus aucune dépendance à la nicotine.

Une étude publiée dans The Lancet en 2013 a démontré que la cigarette électronique présentait une efficacité au moins équivalente aux patchs pour l’arrêt du tabac, et nettement supérieure aux mêmes patchs pour la réduction de consommation du tabac.

Ces études ont néanmoins été réalisées alors que le matériel du monde de la vape n’en était qu’à ses balbutiements. De nos jours, la délivrance de nicotine est, bien que plus faible qu’avec une cigarette classique, plus importante qu’à l’époque. Du matériel plus puissant, des saveurs plus variées… Le tout permettant d’augmenter les chances d’arrêter le tabac avec la e-cigarette.

Peut-on devenir accro à la cigarette électronique ?

Si certaines personnes ont tendance à dire non, le constat est tout de même moins ferme. En effet, le plaisir procuré par la cigarette électronique n’est pas vraiment le même que la cigarette traditionnelle. La nicotine est moins forte et est présente dans une quantité inférieure, il y a donc moins de risques de devenir accro à la e-cig, mais cela ne signifie pas que ces risques n’existent pas.

Néanmoins, la règle d’or pour minimiser les risques liés au vapotage est toute simple : il ne faut pas en abuser. N’hésitez pas à utiliser un taux de nicotine plus fort si besoin. Ce taux plus élevé permettra à votre corps d’être plus rapidement « nourri » de cette substance, de recevoir l’apport nicotinique correspondant à votre besoin. Naturellement, vous vapoterez moins souvent. Au fur et à mesure, il est conseillé de baisser le taux de nicotine lorsque vous vous sentez prêt, jusqu’à ne plus en consommer du tout. Cela vous aidera peut-être à totalement arrêter. Et l’arrêt total de tout type de cigarette, c’est la meilleure chance pour votre corps de se sentir mieux.

Pour conclure sur le sujet

Même si nous n’avons pas encore tous les détails sur le long terme, la cigarette électronique est sans nul doute bien moins nocive que la cigarette classique. Qu’il s’agisse du tabac en lui-même ou de toutes les substances ajoutées par les industriels dans le seul but de rendre l’humain addict à ses produits, tout est nocif. Les e-liquides que nous vapotons ne sont pas non plus la solution à un corps en pleine santé, mais ils permettent de quitter le monde du tabac tout en douceur pour, pourquoi pas, arrêter définitivement par la suite.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.