vape arteres sante cigarette electronique

Passer de la cigarette à la vape serait bénéfique pour les artères

Bien que nous n’ayons pour l’heure pas encore le recul suffisant pour connaître les effets de la cigarette électronique sur le corps à long terme voir très long terme, de plus en plus d’expériences et d’études sont menées vis-à-vis de la vape et de ses dangers, ou ses bénéfices. Aujourd’hui, le magazine Sciences et Avenir nous apprend, via le Journal of the American College of Cardiology, que la vape aurait des effets bénéfiques en seulement un mois sur les artères des anciens fumeurs.

Une étude complète et cohérente

Le Professeur Peter Hajek déclare qu’il y a eu de nombreuses craintes concernant les effets cardiovasculaires de la vape, que celles-ci reposaient sur le versement d’e-liquide sur des cellules ou sur l’empoisonnement de souris avec des doses conséquentes de produits chimiques, le tout n’ayant pas de lien particulier avec l’utilisation humaine d’une cigarette électronique. Ces études illogiques amenaient à des interprétations erronées des effets possibles sur notre santé. L’étude VESUVIUS, menée sur 114 fumeurs ayant fumé au moins une cigarette par jour pendant 2 années complètes, est sans doute la première à réellement étudier l’impact vasculaire de la vape par rapport aux cigarettes classiques.

Au sein de ces 114 cobayes, trois groupes ont été formés : certains ont continué à fumer du tabac, d’autres sont passés à la cigarette électronique avec nicotine et le derniers sont passés à la cigarette électronique sans nicotine ; le tout a duré un mois. Pour comprendre l’impact sur l’organisme de chacun des patients, les chercheurs ont cherché à mesurer l’impact de ces trois styles de vie sur leur vaisseaux sanguins. Ce qu’on appelle la dysfonction des vaisseaux sanguins est le changement visible le plus rapide de la santé vasculaire ; pour mesurer cela, les scientifiques évaluent la dilatation et la rigidité des artères.

Les résultats sont assez clairs, les fumeurs qui passaient à la cigarette électronique ont montré que leur santé vasculaire s’était nettement améliorée en l’espace d’un seul mois. Passons à un peu de technique : le Professeur Jacob George a annoncé que chaque point de pourcentage d’amélioration de toute cette fonction vasculaire avait entrainé pas moins de 13% de réduction des crises cardiaques et autres événements du genre. L’amélioration moyenne était de 1.5 points en un mois seulement, soit presque 20% de réduction des risques en quatre semaines. Non négligeable donc.

Il est important de préciser que cette amélioration n’est pas due directement à l’utilisation d’une cigarette électronique, c’est évidemment l’arrêt du tabac qui est l’élément principal. Il est simplement démontré ici que l’utilisation d’une vapoteuse n’a en aucun cas les mêmes effets négatifs que les cigarettes classiques, et que l’utiliser en sevrage est tout à fait bénéfique. Alors si vous cherchiez une raison pour vous y mettre, c’est sans doute le moment de débuter la cigarette électronique.

Source : Sciences et Avenir

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.